À Toulouse, une lumière a brillé dans les yeux de 400 jeunes de toutes les confessions

Dimanche 17 décembre 2023, les Scouts et Guides de France et les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France ont diffusé la Lumière de la paix de Bethléem pour Toulouse et sa région. Un précieux symbole scout en faveur de la paix, de la fraternité et de l’espoir : les Scouts Musulmans, les Éclaireuses et Éclaireurs de la nature et les Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France étaient associés à cette célébration.

La Lumière de la Paix de Bethléem est un événement scout chrétien qui se déroule chaque année pendant la période de l’Avent. Allumée dans la grotte de la Nativité à Bethléem, elle est ensuite transmise de main en main jusqu’en Autriche, où elle est partagée à des centaines de représentants de mouvements scouts et guides européens qui la ramènent dans leur pays. Une fois transmise, chaque groupe organise sa diffusion pour qu’elle soit largement partagée : dans les paroisses et lieux de cultes, les foyers, les hôpitaux, les EPHADs, les centres d’accueil pour personnes démunies… Cette initiative permet à des milliers de jeunes d’aller à la rencontre de personnes dans le besoin pour leur transmettre un message de paix et de solidarité.

« Rencontrer les autres nous permet de réaliser tout ce qu’on a en commun »
Cette petite flamme riche de symbole et d’espérance est arrivée jusqu’à Toulouse dimanche 17 décembre.

Plus de 100 scouts et guides issus des groupes de la région toulousaine ont reçu cette lumière pour la partager ensuite dans leurs communautés. Pour cette occasion, les 2 mouvements scout chrétiens ont invité leurs frères et sœurs des Eclaireuses et Eclaireurs de la Nature, des Eclaireuses et Eclaireurs Israelites de France et des Scouts Musulmans de France.
C’est donc ensemble que près de 400 jeunes ont, lors d’un après-midi de rencontre et de jeux, partagé cette lumière et contribué de manière concrète à promouvoir la paix, dans un esprit de grande fraternité scoute.

Chaque jeune a fabriqué sa bougie et son étoile durant l’après-midi, sur laquelle ils ont dessiné ce que leur inspire le sujet de la paix. Des chants juifs, musulmans et chrétiens ont résonné dans le Temple protestant du Salin.
L’Évangile lu lors de la célébration était également consacré à la rencontre et à la fraternité entre les personnes de bonne volonté : Dieu est présent à chaque fois qu’on aide un frère. Et cela parle évidemment à tous les scouts et guides, « toujours prêts à rendre service. »

Témoignages de participants

Pour Mathys, membre du groupe SGDF de Baziège, « être artisan de paix, c’est avoir un sourire pour chacun en toute circonstances. Ça commence par être en paix soi-même et avec ma famille. Ce que j’ai retenu de cette célébration, c’est qu’il faut aider les autres autant que Dieu nous aime. Le fait de rencontrer d’autres mouvements d’autres religions permet de voir tout ce qu’on a en commun dans le scoutisme : aller à la rencontre des autres, rendre service… »


« En tant que scouts et guides, nous aimons construire. Et la paix, ça se construit pas à pas en diffusant la Lumière de Bethléem autour de soi. » confirme Marion, du groupe de Balma.