Contexte sanitaire et activités scoutes

Voici les mesures sanitaires à prendre en compte dans l’organisation de nos activités. Elles sont issues des dernières règles sanitaires et protocole pour les accueils collectifs de mineurs transmis par la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative.

Les activités de scoutisme sont toujours autorisées, en intérieur et en extérieur, avec et sans hébergement.

Les règles de protection à mettre en œuvre sont à maintenir :

  • hygiène des mains ;
  • port du masque en intérieur + en extérieur pour les activités de l’accueil de scoutisme (celles des jeunes avec leurs chefs et cheftaines, en unité) ;
  • distance d’1 mètre entre les participants.

Aucun pass sanitaire ni pass vaccinal ne doit être demandé pour la participation des jeunes et de leurs chefs et cheftaines aux activités de l’unité : les activités éducatives des accueils de mineurs sont exemptes de ces obligations, dès lors qu’elles n’impliquent pas de brassage entre jeunes de différents groupes locaux. Il peut néanmoins être demandé par certains lieux (salle de sport, cinéma, théâtre…) .

Le pass vaccinal s’applique dans toutes les rencontres où le pass sanitaire s’appliquait jusqu’à présent :

  • nos formations d’adultes – à l’exception des formations BAFA-BAFD qui dépendent d’une réglementation spécifique ;
  • les rassemblements, y compris de jeunes, dès lors que le brassage dépasse le périmètre du groupe local (sauf jumelage d’unités à l’année) ;
  • nos réunions de responsables liés au fonctionnement de la structure associative.

Le pass vaccinal ne peut être demandé qu’aux 16 ans et plus. Le pass sanitaire reste applicable aux jeunes de 12 à 15 ans, dans les mêmes modalités. Aucun pass n’est demandé aux enfants de moins de 12 ans.

Ces mesures s’appliquent au plus tard jusqu’au 31 juillet 2022 et seront modifiées en fonction de l’évolution du cadre réglementaire. Des adaptations locales peuvent être en place, en particulier dans les territoires ultra-marins.

Le pass vaccinal s’obtient soit :

  • par un certificat de vaccination complet ;
  • par un certificat de rétablissement de plus de 11 jours et de moins de six mois ;
  • par un certificat médical de contre-indication à la vaccination.

Jusqu’au 15 février un test négatif suffit aux personnes en attente de leur 2ème dose pour valider leur pass vaccinal.

Les mêmes consignes d’isolement s’appliquent que dans le cadre général, y compris scolaire.

A l’approche des camps d’hiver, vous trouverez ici le protocole sanitaire du ministère à respecter pour les activités avec hébergement. Un formulaire de consentement parental est à remplir avant le départ en camp afin d’autoriser les chefs et cheftaines à faire tester un enfant qui serait cas-contact ou présenterait des symptômes – à retrouver sur Ressources.

Plus que jamais, la vie dans la nature et le grand air sont des atouts indéniables pour maîtriser les risques dans la situation actuelle – c’est surtout notre plus belle promesse pour faire vivre aux jeunes, ensemble, des moments si précieux.