12 périodes phares des Scouts et Guides de France

Voici un découpage historique reprenant des éléments marquants de notre histoire qui est bien plus riche que cela  !

1907 – 1909 : Robert Baden Powell (1857-1941), le fondateur du scoutisme, organise le premier camp scout à Brownsea Island en Angleterre en août 1907. En 1908, il publie Scouting for boy, le guide fondateur du scoutisme. BP organise le 4 novembre 1909, un Rallye pour le jeune mouvement au Crystal Palace. 11 000 scouts acclament leur Chef. Dans la foule des garçons, un petit groupe de filles y fait irruption. Elles aussi veulent faire du scoutisme ! BP créé le guidisme et le confie à sa sœur Agnès.

Lord Robert Baden Powell, fondateur du scoutisme

1911 – 1919 : Le mouvement se développe très vite à travers le monde. En France, les Eclaireurs de France, les Eclaireurs Français et les Eclaireurs unionistes sont créés dès 1911. Des groupes de scouts catholiques sans lien entre eux se créent notamment au Creusot, à Nice, à Paris entre 1912 et 1917. Pendant ce temps, Jacques Sevin, jeune prêtre jésuite, expérimente le scoutisme en Belgique. Il y rédigera Le Scoutisme, étude documentaire et applications.

1920 – 1922 : Le premier jamboree mondial a lieu à Olympia Hall du 30 juillet au 8 août 1920. Il rassemble 8 000 scouts venus de 21 pays autour de l’idéal de paix et de réconciliation après la Grande Guerre. Baden Powell devient le chef scout du monde et sa femme Olave jouera le même rôle chez les guides. La Fédération des Scouts de France est fondée par le père Jacques Sevin, le chanoine Cornette et Edouard de Macédo. En 1922, le château de Chamarande dans Essonne devient le camp école de formation des chefs.

1923- 1927 : Les Guides de France sont créées par Albertine Duhamel et Marie Diemer en 1923. Le château d’Argeronne dans l’Eure sera le haut-lieu du scoutisme féminin. En 1927 marque le début à Berck dans le Pas-de-Calais du « scoutisme d’extension » destiné aux personnes porteuses d’un handicap physique ou mental. Les Guides de France créent également une branche extension pour l’accueil de jeunes filles handicapées. C’est aussi l’année de création de la 1ère Lourdes au service des malades lors des pèlerinages à Lourdes.

1930 – 1938 : 75 000 Scouts de France et 23 000 Guides de France sont enregistrés en 1930. Cette même année, les routiers, autour de Léon Chancerel, marquent l’époque d’un point de vue théâtral avec la création des Comédiens-routiers. En 1937, Guy de Larigaudie et Roger Drapier parcourent 12 000 km et 16 pays dans une voiture d’occasion pour relier le Jamboree de Vogelenzang en Hollande et Paris à Saïgon !

routiers sgdf histoire
Les routiers

1940 – 1945 : Le Scoutisme Français est créé en décembre 1940. En pleine guerre, les Scouts de France, appellent les jeunes adultes de France à prendre la route du Puy-en-Velay pour un pèlerinage du 12 au 15 août 1942. Pendant l’occupation, le scoutisme est interdit par les Allemands en zone nord. De nombreux routiers et guides s’engagent dans la Résistance. Le clan Guy de Larigaudie de Belfort et les Pur-sangs d’Alsace seront décorés de la médaille de la Résistance. En 1945, à la Libération, le Scoutisme Français organise un grand défilé à Paris, le jour de la Saint-Georges, qui réunit de 30 000 à 40 000 guides, scouts et éclaireurs de tous les mouvements sur les Champs Elysées devant Lady Olave Baden-Powell.

1947-1961 : Organisé par le Scoutisme Français au lendemain d’un conflit mondial, le Jamboree mondial de la Paix réunit à Moisson dans les Yvelines 25 000 scouts de 42 nationalités différentes. Michel Menu rénove la branche éclaireurs (12-17 ans) en lançant la proposition Raiders en 1949. Les Scouts de France acquièrent le château de Jambville dans les Yvelines en 1952 pour en faire le nouveau centre de formation. Il accueille le rallye des équipes des Guides de France un an plus tard, avant que le Centre des Feux Nouveaux de Mélan dans les Alpes de Haute-Provence ne soit bâti à partir de 1961.

1964 – 1966 : C’est la grande réforme pédagogique tandis que se tient le concile Vatican II. La branche 12-17 ans est divisée en 2 branches : 12-14 ans et 14-17 ans. Chez les Guides de France, elles s’appelleront les Guides et les Caravelles, chez les Scouts, ce sont les Rangers et les Pionniers. Les Guides de France créent les Jeunes en Marche, une proposition mixte pour la branche aînée. Suite à cette évolution, une partie du mouvement qui n’accepte pas cette réforme, fera scission et créera les Scouts Unitaires de France en 1971.

1973 – 1982 : A la Trivalle, sur le Larzac, les deux mouvements qui cherchent à fusionner, rassemblent 10 000 chefs et cheftaines dans un contexte marqué par les événements de mai 1968 et les interrogations qui s’en suivirent. C’est aussi la création des Unités Soleil chez les guides pour les jeunes filles issues de l’immigration et de la proposition Arc-en-ciel, chez les scouts, qui regroupait le handicap et l’enfance inadaptée. La tentative de rapprochement des deux mouvements ayant échouée, en 1982, les Scouts de France s’ouvrent aux filles. Sont créés les Sarabandes chez les Scouts de France et les Farandoles chez les Guides de France pour les plus jeunes.

trivalle-sgdf-histoire
 A gauche : A la Trivalle, rassemblement de 10 000 chefs et cheftaines
A droite : les Unités Soleil chez les Guides

1990-2003 : En pleine guerre du Golfe, fondation des Scouts Musulmans de France avec le soutien des Scouts de France en 1991 et du scoutisme pour tous avec la proposition « Plein-Vent » qui prend toute son importance à la suite de violentes émeutes urbaines. Les camps, souvent des opérations de grande ampleur avec 1000 jeunes à Morteau et 2500 à Sillé-le-Guillaume, mobilisent à la fois les jeunes adultes du réseau Scouts de France et des animateurs de quartiers. En 2003, les SDF, GDF et Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France s’associent à une initiative œcuménique venue d’Autriche, la Lumière de Bethléem. Une flamme allumée dans la grotte de la Nativité est partagée comme symbole de paix.

2004-2008 : Les deux mouvements fusionnent pour former les Scouts et Guides de France. En 2007, sont fondés les Eclaireuses et Eclaireurs de la Nature, d’inspiration bouddhiste. Ils entrent en 2017 au Scoutisme français. 2007, c’est le Centenaire du scoutisme avec 8 rassemblements régionaux regroupant les associations du Scoutisme Français, les Guides et Scouts d’Europe, les Scouts Unitaires de France, la Fédération des éclaireuses et éclaireurs et les Éclaireurs neutres de France. En 2008 est lancée la démarche Habiter Autrement La Planète par les SGDF.

2015-2019 : A Cap 2025 est voté « Grandir et servir ensemble » le plan d’orientation 2015-2020. Une tornade dévaste le camp du rassemblement You’re Up 15 000 pionniers et caravelles à Strasbourg montrent leur capacité de réaction. Le Scoutisme Français accueille le Roverway du 3 au 14 août 2016, le deuxième rassemblement international organisé par le Scoutisme Français depuis 1947. Les SGDF s’approprient l’encyclique Laudato si’ du pape François et engagent leur transition écologique. En 2019, la branche Farfadets devient officiellement la cinquième branche du mouvement.