Les foulards de Drôme-Ardèche à la rencontre du Pape François

Ce week-end, les 14 et 15 mai, le territoire Drôme-Ardèche s’est rendu au Vatican pour la canonisation de dix bienheureux, dont Charles de Foucauld et Marie Vivier, originaires de la région. La délégation des Scouts et Guides de France étaient constituée d’adhérents et d’adhérentes de 2 groupes du territoire portant le nom du nouveau saint et de l’équipe territoriale. Aperçu d’un moment fort.

Offrir son foulard au Pape. Ce n’est pas quelque chose de commun, pourtant le territoire de Drôme-Ardèche peut se vanter de l’avoir fait ! Les groupes Charles de Foucauld d’Annonay et Aubenas, et l’équipe territoriale se sont rendus au Vatican ce week-end à l’occasion de la canonisation de deux saints originaires de la région.  2 jours intenses, avec au programme : rencontre avec le pape, veillée autour de Charles de Foucauld, visite de la ville et messe de canonisation sur la place Saint Pierre ; « Une magnifique célébration ! Des drapeaux de toutes les couleurs ! La place Saint Pierre remplie ! » selon Marie, cheftaine pionniers-caravelles à Annonay.

Laurent, Accompagnateur Compagnons témoigne : « Je n’ai pas vu passer ces deux jours qui furent intenses en émotions et en rencontres. La rencontre avec le Saint Père fut évidemment marquante, tant le pape nous accueillit avec bienveillance et humilité. Il a porté une grande attention à l’égard des jeunes du diocèse. Et voir l’une des compagnons de notre territoire offrir au Pape un foulard jaune et bleu, sur lequel avaient été cousus les insignes de nos trois groupes sous le patronage de Charles de Foucauld, ce fut un moment très fort et symbolique. . ». Pour Greta, animatrice spirituelle dans le groupe d’Annonay « Avec cette immense foule, je me suis sentie moins seule en tant que chrétienne et plus que jamais motivée dans ma mission auprès des jeunes. ». Quant à Lolita, cheftaine et compagnon, elle revient de ce pèlerinage, changée.  « J’ai pu en apprendre davantage sur Charles de Foucauld, et j’ai découvert un personnage humble, vivant simplement de l’amour qu’il porte au seigneur. »

Le diocèse de Viviers, repère de futurs saints

« L’air que l’on respire dans votre diocèse doit être particulièrement sain ! », s’est exclamé le Pape François devant les jeunes. Charles de Foucauld et Marie Rivier ont, en effet, tout deux un lien avec le diocèse de Viviers. C’est ici que le premier est devenu moine, puis prêtre de Viviers. La seconde y a fondé « les sœurs de la Présentation de Marie », congrégation présente dans 18 pays aujourd’hui.  

Lauriane nous raconte « Depuis mes 12 ans je porte le nom de Charles de Foucauld sur ma chemise et me questionne sur notre protecteur. L’annonce de sa canonisation était un véritable appel à le rencontrer ! Devenue aujourd’hui Responsable de groupe adjointe d’Annonay, j’ai hâte de pouvoir partager à mon groupe les échanges et témoignages de sa sainte vie. » Raphaël, Accompagnateur Pédagogique Pionniers-Caravelles, conclue : « Saint Charles est une figure très inspirante, que notre association a su prendre comme modèle il y a déjà quelques années, notamment par le rapport aux déserts. En effet, dans la proposition spirituelle faite aux jeunes de 14 à 17 ans, les déserts sont le cadre symbolique de relecture, de détachement et d’introspection. Bon nombre de « veillées désert » sont organisées pendant les camps et les semaines de formation, permettant un moment privilégié de réflexion et sont toujours très appréciées ! ».