Bénévolat : 27000 engagements volontaires au service de la jeunesse

Les Scouts et Guides de France comptent aujourd’hui plus de 27 000 bénévoles. Educateurs, éducatrices, cadres, animateurs et responsables donnent en moyenne 500 heures par an pour faire vivre le scoutisme à 61 000 jeunes. Leur engagement est une richesse essentielle pour l’association. A l’occasion de la journée internationale du bénévolat, certains de bénévoles témoignent des raisons de leur engagement.

« Je me suis toujours sentie entourée dans ma mission bénévole »

« Je suis scoute depuis mes 6 ans. Après avoir passé tant d’années en tant que jeune, il m’a semblé naturel de continuer l’aventure en me mettant au service de l’association en tant que bénévole. J’ai commencé par encadrer des 8/11 ans, puis des 11/14 ans pour finir par les 14-17 ans, ce qui m’a permis de découvrir la richesse des différentes tranches d’âges. J’ai ensuite intégré l’équipe nationale des 14-17 ans, avec une seconde mission bénévole sein de la proposition des Scouts et Guides de France pour les adultes en situation de handicap mental.

Au fil des années, je me demande parfois pourquoi je continue alors que c’est un réel engagement qui prend du temps et de l’énergie. Puis je me rappelle tous les beaux moments que j’ai vécu ! L’association m’a beaucoup apporté par les expériences et les rencontres que j’ai pu faire en camp, en formation… Et par les compétences que j’ai acquises par la gestion de projets, l’animation d’une équipe, la prise de responsabilité… Ces compétences me sont utiles désormais au quotidien dans mon travail.

Quant aux rencontres, elles m’ont permis de tisser des vrais et solides liens d’amitié qui durent dans le temps ! Dans ma mission de bénévole, je ne me suis jamais sentie seule. J’ai toujours été entourée d’une équipe, de personnes ressources pour m’aider et me soutenir. Une vraie force qui m’a relevée plus d’une fois ! Et pour finir, je pense que c’est aussi une façon d’être utile pour aider à rendre ce monde un peu meilleur. »

Suzon, bénévole dans l’équipe nationale en charge des 14-17 ans et dans la proposition pour les adultes en situation de handicap mental

« Mes expériences bénévoles et professionnelles se sont nourries mutuellement »

« J’ai débuté mon bénévolat il y a une quinzaine d’années, en tant qu’accompagnatrice des 6-8 ans. Je suis ensuite passée par différentes missions de cadre et responsable à l’échelle locale dans l’association : responsable de groupe adjointe, responsable de groupe, puis déléguée territoriale. Cela m’a permis d’acquérir une belle expérience. A chaque fois, j’ai pu suivre des formations pour mener à bien chacune des missions.

Le bénévolat chez les Scouts et Guides de France m’a bien aidée professionnellement, notamment à prendre des décisions et à faire des choix. Il m’a aussi appris l’intérêt des temps de relecture, qui aident à progresser et qui sont très répandus le scoutisme. Dans ma vie professionnelle, je m’appuie ainsi sur les outils, clairs et pratiques, mis en place par l’association. Par exemple, l’outil « Valorise-toi », fait partie des fondamentaux pour apprendre à mettre en avant les compétences acquises dans le bénévolat pour sa vie professionnelle. Il m’arrive même d’utiliser ces outils pour aider les autres à progresser.

Une réussite dont je suis particulièrement heureuse : directrice d’un accueil collectif de mineurs, j’ai pu mettre mon engagement bénévole au service de mon travail ; j’ai organisé, en accord avec la mairie, un séjour de 3 jours au centre d’activité de Jambville (78) pour des enfants de 6 ans. A cette occasion, mes deux expériences se sont vraiment nourries l’une de l’autre !

Enfin, ce qui motive mon engagement bénévole, c’est l’accueil du handicap, que je vis au quotidien en famille. J’agis ainsi pour faire vivre concrètement du scoutisme aux enfants et aux adultes en situation de handicap, notamment ceux qui sont invisibles et dont on parle difficilement. L’acceptation de la différence, la rencontre avec l’autre, le mélange des milieux sociaux et culturels, ce sont aussi les grandes richesses de l’éducation populaire. »

Bénédicte, bénévole, accompagnatrice des 18-21 ans à Vaucresson (Hauts-de-Seine) et chargée de mission pour le Scoutisme Français

« Chaque mission m’aide à gagner en maturité et à me dépasser »

« J’ai eu la chance de commencer l’aventure dès les 8/11 ans et je ne me suis jamais arrêté depuis ! Au fil des années, j’ai eu des chefs et cheftaines incroyables qui m’ont permis de grandir et de rêver. Très vite, j’ai eu envie de suivre leurs traces en devenant chef à mon tour. Je suis devenu chef de la tranche d’âge 8-11 ans, chargé de mission évènementiel local, puis chef des 11-14 ans tout en intégrant l’équipe nationale communication pour m’occuper de l’identité visuelle.

Pour moi, être chef, c’est être un peu égoïste, d’une certaine façon. Quand on dit que tout ce qu’on fait, on le fait pour les jeunes, c’est en partie vrai seulement. Car cette mission m’apporte aussi beaucoup. Et par moments, je me demande si ce n’est pas moi qui grandis davantage que les jeunes !

Accepter une mission, c’est accepter les responsabilités et les contraintes liées à celle-ci. Ça peut faire peur parfois, mais en réalité, c’est avec ce genre de défis que je progresse vraiment, autant en savoir-faire qu’en savoir-être. Les missions sont toutes plus enrichissantes les unes que les autres. Et je sais que les compétences acquises ici me seront bénéfiques pour ma vie professionnelle (et personnelle) plus tard : travailler en équipe, piloter et réaliser un projet, endosser des responsabilités, avoir un regard attentif au monde qui nous entoure. La liste est longue, mais chaque mission m’aide indéniablement à gagner en maturité et à me dépasser. »

Emmanuel, bénévole, chef dans la branche 11/14 ans et dans le pôle identité visuelle de l’équipe nationale communication

« Mon bénévolat s’inscrit sous le signe des rencontres »

« J’ai commencé le scoutisme en tant que jeune en intégrant la branche des 8-11 ans, et je continue toujours aujourd’hui ! J’ai été chef, puis accompagnateur pédagogique, et j’ai même participé au lancement d’un nouveau groupe. Grâce à cette expérience, j’ai pu faire de nombreuses animations pour les scouts, m’occuper de l’animation spirituelle, participer aux rassemblements… Pour moi, il est vraiment important de redonner tout ce que le scoutisme m’a apporté, pour rester fidèle à mon engagement, que j’ai pris il y a maintenant de nombreuses années. Je suis quelqu’un qui préfère être dans l’action et j’aime témoigner auprès des jeunes de ce sens de l’engagement.

Ce bénévolat s’inscrit aussi sous le signe des rencontres : les amitiés, nouées au fil des années, sont très riches ; les échanges sont profonds, le partage y est très fort, plus que partout ailleurs ! D’ailleurs, lorsque nous sommes arrivés dans la région toulousaine, c’est grâce au scoutisme que je me suis fait des vrais amis. C’est aussi cela, la richesse humaine que m’apporte le bénévolat chez les Scouts et Guides de France ».

Pierre-Henri, bénévole, responsable de groupe adjoint Cugnaux-Villeneuve (Haute-Garonne)