Guides de France et engagées pour la Résistance

« Têtes de Mule », la bande dessinée sur l’histoire vraie de 6 jeunes Guides de France alsaciennes, devenues passeuses de prisonniers de guerre pendant la Deuxième Guerre Mondiale, a reçu le prix de la BD chrétienne.

Têtes de mule, d’Étienne Gendrin, La Boîte à bulles

Septembre 1939. Alice, jeune fille de 21 ans de la petite bourgeoise strasbourgeoise s’engage en tant qu’infirmière dans l’armée française. Après la débâcle, elle rentre chez ses parents à Strasbourg, que les Allemands s’emploient à nazifier. Très vite, Alice monte une équipe « Guides de France » avec ses amies, toutes passées par le scoutisme, dont la pratique était interdite pendant l’occupation. Elles se baptisent les « pur-sang » et pendant deux ans, animées par les valeurs scoutes, elles recueilleront, nourriront, muniront de faux papiers et exfiltreront d’Alsace près de 500 prisonniers de guerre ou d’alsaciens en direction de la Suisse ou de la zone libre.

Cette histoire vraie a été écrite par Etienne Gendrin, auteur, illustrateur et familier des Scouts et Guides de France depuis plusieurs années. Elle est le fruit de 5 années de travail, en collaboration avec les descendants de l’héroïne : Alice Daul. Cet ouvrage montre l’enracinement de ces résistantes dans la foi chrétienne et les valeurs du scoutisme : détermination, bravoure et débrouillardise sont les qualités principales de ces impressionnantes héroïnes. L’auteur s’est vu remettre le prix international de la BD chrétienne à Angoulême le 17 mars. Le jury a notamment souligné que l’album « met en avant les qualités de courage, d’engagement de ces jeunes guides de France dont on suit le parcours dans la mise en place d’une filière d’évasion […] Un beau message humaniste sur la puissance de l’engagement. »